Ressources Païennes

Forum - catalogue d'ouvrages traitant de la Wicca et du Paganisme
 
S'enregistrerAccueilRechercherConnexion

Partagez | 
 

 La Sorcière de Portobello

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
siannan
Lecteur accro
Lecteur accro


Féminin
Nombre de messages : 129
Age : 31
Localisation : paris
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: La Sorcière de Portobello   Mar 8 Juil 2008 - 11:58

La sorcière de Portobello , Paulo Coelho




présentation :

Vierge, Sainte, Martyre ou Folle ?
Qui est Athéna ?

Athéna a un don de la nature.
Fille adoptive d’une riche famille libanaise, elle part vivre à Londres avec sa famille lorsque la guerre éclate dans leur pays, une guerre dont elle a prédit l’avènement et la gravité. A l’université, elle fait la connaissance de celui qui sera le père de son enfant. Les deux jeunes gens surmontent les difficultés et se marient contre l’avis de leurs familles respectives, mais leur mariage ne résiste pas longtemps aux vicissitudes de la vie moderne.
Devenue mère elle-même, Athéna ne peut s’empêcher de penser à celle qui l’a mise au monde, et part à sa recherche en Roumanie – elle est gitane et s’appelle Lilian. Athéna veut comprendre comment sa mère a pu l’abandonner. Ce qu’elle va découvrir lors de ce voyage changera le cours de sa vie et de celle de son entourage.
Ainsi est née celle qu’on appellera bientôt la sorcière de Portobello qui, au risque de provoquer sa propre perte, mettra ses pouvoirs hors du commun au service des autres


extrait :

Deidre O’neill, 37 ans, medecin, connue sous le nom d’Edda

Si un jour un homme inconnu nous téléphone, parle un peu, n’insinue rien, ne dit rien de spécial, mais nous accorde cependant une attention que nous recevons rarement, nous sommes capables d’aller au lit le soir même relativement amoureuses. Nous sommes ainsi, et il n’y a aucun problème à cela – s’ouvrir à l’amour avec une grande facilité, c’est dans la nature féminine.

C’est cet amour qui m’a fait accéder à la rencontre avec la Mère quand j’avais dix-neuf ans. Athéna aussi avait cet âge quand elle est entrée en transe pour la première fois grâce à la danse. Mais c’était la seule chose que nous avions en commun – l’âge de notre initiation.

Pour le reste, nous étions totalement et profondément différentes, surtout dans notre rapport aux autres. Comme maîtresse, j’ai toujours donné le meilleur de moi-même, pour qu’elle puisse organiser sa quête intérieure. Comme amie – même si je ne suis pas certaine que ce sentiment fût réciproque – j’ai essayé de l’avertir que le monde n’était pas encore prêt pour les transformations qu’elle voulait provoquer. Je me souviens que j’ai perdu quelques nuits de sommeil avant de prendre la décision de lui permettre d’agir en toute liberté, de suivre uniquement ce que lui commandait son cœur.

Son grand problème, c’est qu’elle était la femme du XXIIe siècle, alors qu’elle vivait au XXIe – et qu’elle permettait à tous de le voir. L’a-t-elle payé ? Sans doute. Mais elle aurait payé bien plus cher si elle avait réprimé son exubérance. Elle aurait été amère, frustrée, toujours inquiète de « ce que les autres allaient penser », disant toujours « laisse-moi résoudre d’abord ces problèmes, ensuite je me consacrerai à mon rêve », se plaignant sans cesse que « les conditions idéales ne se présentent jamais ».

Tout le monde cherche un maître parfait ; il se trouve que les maîtres sont humains, même si leurs enseignements peuvent être divins – et c’est là quelque chose que les gens ont du mal à accepter. On ne doit pas confondre le professeur avec la leçon, le rituel avec l’extase, le transmetteur du symbole avec le symbole en lui-même. La Tradition est liée à la rencontre avec les forces de la vie, et non avec les personnes qui la transmettent. Mais nous sommes faibles : nous demandons à la Mère de nous envoyer des guides, alors qu’elle envoie seulement des signaux pour indiquer la route que nous devons parcourir.

Malheur à ceux qui cherchent des pasteurs, au lieu de désirer ardemment la liberté ! La rencontre avec l’énergie supérieure est à la portée de n’importe qui, mais elle est loin de ceux qui font porter leur responsabilité aux autres. Notre temps sur cette Terre est sacré, et nous devons célébrer chaque moment.

On a complètement oublié combien c’est important : même les fêtes religieuses sont devenues des occasions d’aller à la plage, au parc, dans les stations de ski. Il n’y a plus de rites. On ne peut plus transformer les actions ordinaires en manifestations sacrées. Nous cuisinons en nous plaignant de perdre du temps, alors que nous pourrions transformer l’amour en nourriture. Nous travaillons en pensant que c’est une malédiction divine, quand nous devrions utiliser nos capacités pour nous donner du plaisir, et pour répandre l’énergie de la Mère.

Athéna a mis au jour le monde richissime que nous tous portons dans l’âme, sans se rendre compte que les gens n’étaient pas encore prêts à accepter leurs pouvoirs.

Nous les femmes, quand nous cherchons un sens à notre vie, ou le chemin de la connaissance, nous nous identifions toujours à l’un des quatre archétypes classiques.

La Vierge (et là, je ne parle pas de sexualité) est celle dont la quête passe par l’indépendance totale, et tout ce qu’elle apprend est le fruit de sa capacité à affronter seule les défis.
La Martyre découvre dans la douleur, l’abandon et la souffrance, un moyen de se connaître elle-même.

La Sainte trouve dans l’amour sans limites, dans la capacité de donner sans rien demander en échange, sa vraie raison de vivre.

Enfin, la Sorcière recherche le plaisir total et illimité – donnant ainsi une justification à son existence.

Athéna a été les quatre à la fois, alors que nous devons généralement choisir une seule de ces traditions féminines.

Bien sûr, nous pouvons justifier son comportement en faisant valoir que tous ceux qui entrent dans l’état de transe ou d’extase perdent le contact avec la réalité. C’est faux : le monde physique et le monde spirituel sont la même chose. Nous pouvons entrevoir le Divin dans chaque grain de poussière, et cela ne nous empêche pas de l’écarter à l’aide d’une éponge mouillée. Le divin ne disparaît pas, mais il se transforme en une surface propre.
Athéna aurait dû faire plus attention. Si je réfléchis à la vie et à la mort de ma disciple, il vaut mieux que je change un peu ma façon d’agir.


de nombreux extraits sur le blog de l'auteur :
http://fr.paulocoelhoblog.com/witch-of-portobello/

une présentation en vidéo :
http://www.lasorcieredeportobello.fr/video.php



mon avis :

j'ai adoré ce livre.
Dès le premier coup d'oeil, j'ai été attirée par ce livre : Paulo Cohelo, auteur modialement connu, dont vous avez peut être lu le best seller "l'Alchimiste", écrit sur une sorcière !
je parcours la présentation : l'héroïne s'appèle Athéna (Déesse que j'affectionne particulièrement).

On retrouve dans ce livre l'esprit de l'Alchimiste : il s'agit d'un voyage initiatique.
Il est écrit sous forme d'interviews de personnes ayant connu Athéna, ayant partagé avec elle certains momments de sa vie. L'auteur nous laisse ainsi une certaine distance favorisant un esprit critique, tout en nous poussant à nous intéresser à cette femme, à chercher à coprendre ce qu'elle était.
C'est un livre captivant, qu'on a du mal à lâcher avant la fin. Dès le début l'auteur nous informe que l'héroïne a été assassinée dans des circonstances assez mysterieuses...

autre point positif plus terre à terre : en livre de poche, l'exemplaire neuf que j'ai ne coûte que 6 €.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-grotte-sacree.geekwu.org
faery
Lecteur Habitué
Lecteur Habitué


Nombre de messages : 62
Age : 53
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: Re: La Sorcière de Portobello   Mar 8 Juil 2008 - 12:42

Je suis en train de le lire mais je ne l'ai pas encore fini. Comme toujours P. Coelho écrit avec une facilité déconcertante des leçons de sagesse à travailler et retravailler pour en exploiter toutes les richesses. Pour une fois, il ne parle pas "trop" de christianisme, chose qui d'habitude me dérange un peu mais qui ne m'empêche pas d'apprécier ses réflexions. Là, il faut cogiter sur la puissance de la transe à travers la danse pour atteindre le sommet, pour rencontrer son âme . Il y parle aussi d'autres façons d'aboutir au même résultat comme l'exercice de la calligraphie. J'aime beaucoup sa façon d'appréhender des choses qui ont l'air aussi anodines que les espaces blancs entre les mots par exemple, alors que ces espaces là sont en fait primordiaux à la compréhension de nous mêmes. A suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage
Lecteur Habitué
Lecteur Habitué


Féminin
Nombre de messages : 59
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: La Sorcière de Portobello   Mar 8 Juil 2008 - 14:57

Je l'ai lu il n'y a pas si longtemps. J'ai eu un peu de mal avec ce nouveau "style" auquel Paulo Coelho ne m'avait pas habitué, mais au final je suis rentrée dedans :)

Depuis, j'ai lu son premier livre sur son pélerinage à Compostelle, et maintenant j'ai presque terminé "Sur le bord de la rivière Piedra, je me suis assise et j'ai pleuré" (quel long titre lol). Et je me rends compte qu'il est très porté sur la face féminine de Dieu Wink (à savoir qu'il est Catholique, mais qu'il est aussi très porté sur l'ésotérisme).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voixinterieure.zen-dreams.com
tinuviel
Lecteur Habitué
Lecteur Habitué


Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 29
Localisation : Irlande
Emploi - loisirs : ça va mais quelle idée de poser cette question lol
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: La Sorcière de Portobello   Sam 12 Juil 2008 - 18:46

Alors justement je me demandais : est-ce que ça parle vraiment de magie ou juste d'une femme un peu étrange que tout le monde pense sorcière ?

Parce que je veux une sorte de lecture initiatique sur l'histoire d'une sorcière et j'ai peur d'être déçue en cherchant ça dans ce bouquin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sorcellerie.taguilde.net
siannan
Lecteur accro
Lecteur accro


Féminin
Nombre de messages : 129
Age : 31
Localisation : paris
Date d'inscription : 11/05/2008

MessageSujet: Re: La Sorcière de Portobello   Dim 13 Juil 2008 - 9:48

ça parle bien d'un femme un peu étrange, qui devient progressivement sorcière, ou prêtresse.

je me posais un peu la même question que toi Tinuviel, mais je n'ai pas été déçue !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://la-grotte-sacree.geekwu.org
tinuviel
Lecteur Habitué
Lecteur Habitué


Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 29
Localisation : Irlande
Emploi - loisirs : ça va mais quelle idée de poser cette question lol
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: La Sorcière de Portobello   Dim 13 Juil 2008 - 22:18

Ah top ! Merci de répondre à ma question parce que du coup j'ai super hésité à me le procurer de peur d'être super super déçue mais si tu dis que c'est dans le style alors j'irai me l'acheter :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sorcellerie.taguilde.net
Nuage
Lecteur Habitué
Lecteur Habitué


Féminin
Nombre de messages : 59
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: La Sorcière de Portobello   Mar 15 Juil 2008 - 19:01

tous les Coelho sont des romans initiatiques, celui-là n'est juste pas dans la même forme que les autres (car en fait, nous avons plusieurs points de vue) :)
J'ai été un peu désappointée au début, mais j'ai vite été prise au jeu et j'ai beaucoup aimé.

Voici l'article que j'avais fait dessus: clique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voixinterieure.zen-dreams.com
Nuage
Lecteur Habitué
Lecteur Habitué


Féminin
Nombre de messages : 59
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: La Sorcière de Portobello   Jeu 17 Juil 2008 - 17:34

De rien Wink Tu as de la chance, il est sorti en format poche il y a peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voixinterieure.zen-dreams.com
tinuviel
Lecteur Habitué
Lecteur Habitué


Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 29
Localisation : Irlande
Emploi - loisirs : ça va mais quelle idée de poser cette question lol
Date d'inscription : 31/05/2008

MessageSujet: Re: La Sorcière de Portobello   Jeu 17 Juil 2008 - 20:34

oui j'ai vu ça en mai il me semble ! mais j'étais fauchée à ce moment-là j'ai pas voulu dépenser 6 euros pour un bouquin peut-être ne me correspondant pas.

Bon hs mais sérieux ils abusent avec la hausse des prix des bouquins !!!! 21 euros un livre grande édition je dis que c'est abuser !!!!! Si on veut rendre les français illetrés c'est super bien parti !!! Parce que avec des prix pareil bonjour la dissuasion d'achat de livre !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sorcellerie.taguilde.net
Nuage
Lecteur Habitué
Lecteur Habitué


Féminin
Nombre de messages : 59
Age : 31
Localisation : France
Date d'inscription : 20/03/2008

MessageSujet: Re: La Sorcière de Portobello   Ven 18 Juil 2008 - 13:25

Oui, c'est vraiment cher... Ca devient un luxe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://voixinterieure.zen-dreams.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Sorcière de Portobello   Aujourd'hui à 3:00

Revenir en haut Aller en bas
 
La Sorcière de Portobello
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "La sorcière Grabouilla" - Gérard Dalton
» ma sorcière bien aimée
» La sorcière d'Endor (où quand les religions sont aveugles)
» grabouilla et ursula.(activités halloween)et la sorcière éparpilla
» Sorcier ou sorcière ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Ressources Païennes :: Sofa :: Littérature "Païenne"-
Sauter vers: